Appelez nous : 06 27 24 70 02

Interview de François Pagnoux, Alaskan team

alaskan,team,francois,pagnoux,finnmark,finnmarkslopet,husky,lgo,grande,odyssee,mavas2

Attiré depuis toujours par les activités de pleine nature et la montagne, je découvre tout naturellement la conduite de chiens d’attelage en 1996.

A l’époque dameur en station, berger et accompagnateur montagne, je décide très vite d’en faire « ma vie » et passe le diplôme pour encadrer dès 1999. Je m’installe alors sur un site en haute vallée d’Aure dans les Hautes Pyrénées, au cœur d’une forêt à 1500m et m’oriente très rapidement principalement sur de l’initiation et des séjours de 5 jours en Capcir, pratiques à mon sens plus respectueuses du chien et plus valorisantes pour l’initié.

Je me dirige dès le début vers l’Alaskan Husky et notamment sur une lignée de chez Monique Bene (finisheuse Iditarod). Assoiffé voire quasi insatiable de grands espaces et par le « grand blanc », j’entame un premier séjour en Suède dès 2002 où je fais une rencontre qui conditionnera mon avenir dans ce pays et me confortera dans mes choix. Dominique Rivière, musher français, est parti vivre à Uméa en Suède il y a trente ans et exerce dans les montagnes de la Réserve naturelle de la Vindelfjallen. Il fabrique également des traineaux bois « sur mesure ». Notre vision commune de vivre et d’appréhender la montagne l’hiver, sa pratique avec ses chiens et le personnage riche de partage nous font partir sur des projets communs qui n’ont cessé de grandir pour en arriver aujourd’hui à partager un site ensemble où nos deux chenil se jouxtent. Dominique partage librement ses connaissances et son savoir sans retenue, avec une spontanéité et un naturel rare dans notre milieu. Depuis, Ammarnäs est devenue ma seconde maison et il n’est plus envisageable pour moi de ne pas y aller chaque année. La Laponie suédoise à quelque chose de fascinant pour les adeptes de la randonnée et de la longue distance, le territoire étant démesuré et très diversifié. Cependant, partir en autonomie complète pendant 6 à 10 jours avec 25 chiens dans les montagnes suédoises n’est pas anodin et ma connaissance antérieure du milieu m’a beaucoup aidé.

alaskan,team,francois,pagnoux,finnmark,finnmarkslopet,husky,lgo,grande,odyssee,mavas

Je suis plus naturellement attiré par la «  culture » de longue distance que je pratique également en trail. C’est plus en cohérence avec ce que je suis : repousser sans cesse les limites dans l’effort, se fondre durant de longues heures de solitude dans une nature démesurée. Même si nous ne partageons pas tous la même vision de la LD, j’y retrouve des valeurs et y rencontre des « personnages » de grande dimension humaine. De plus, ces temps, seul avec mes chiens, sont uniques et ne ressemblent à aucun autre. Hors du temps, hors de la pratique quotidienne, les courses de LD sont devenues comme une drogue.

Ces courses m’ont également fait rencontrer des grands noms du mushing scandinave et européen et je prends toujours autant de plaisir à les observer pour découvrir le petit détail qui optimise toute une organisation, pas seulement sur ces épreuves mais aussi au quotidien lors des séjours en autonomie en Suède.

alaskan,team,francois,pagnoux,finnmark,finnmarkslopet,husky,lgo,grande,odyssee,mavas2013

De nature plutôt solitaire et réservé, je ne côtoie que très peu le milieu professionnel français et entretient plus de relation avec les mushers suédois que je croise régulièrement sur les séjours ou avec les mushers de longue distance comme Daniel Juillaguet à qui j’ai acheté plusieurs chiens, Jean Philippe Pontier, Kenneth Gjemmestad, Nicole Burger, Stéphan Falter…

Ma plus grande satisfaction de musher est depuis toujours d’avoir réussi à vivre toutes ces expériences extraordinaires avec des chiens « maison ». Il me faut avoir des chiens qui soient à la fois capable des faire de l’initiation, puis des séjours en autonomie (avec donc du poids et de la distance) et des courses (longue distance et gestion spécifique). Chacun sait qu’un très bon chien qui donne de bons résultats est plutôt « spécialisé » et passe difficilement d’un type de pratique à une autre. Bien que ne venant pas forcément de grandes lignées, mes portées « maison » ont su acquérir une polyvalence qui me permettent cette pluralité. Ils ne sont certes pas exceptionnels (et ce n’est pas ce que je leur demande) mais je reconnais être très fier d’eux et fier de ce qu’ils me donnent à vivre. Même si mes résultats n’ont rien d’extraordinaires, mes chiens ne baissent jamais les bras, me font confiance envers et contre tout et me permettent de vivre une vie riche en émotion et en rencontre.

alaskan,team,francois,pagnoux,finnmark,finnmarkslopet,husky,lgo,grande,odyssee,mavas1

Côté déceptions, je ne parlerai pas de la perte des chiens. Je n’en parle pas, jamais, pas même à mes proches. J’attends silencieusement que l’absence et le manque s’estompent, confiant dans le temps qui fait toujours son travail. C’est le sort de chaque musher, à chacun sa façon de gérer ses moments difficiles et ceux qui restent nous poussent de l’avant … Même si, 6 ans après, je pense toujours à Black Pepper !

Ma plus grande déception depuis mes débuts concerne mon abandon sur l’Amundsen Race en 2009 au km 210. C’était ma première course de longue distance et je n’ai pas été assez vigilant sur mon état de santé personnel. Je ne me suis pas suffisamment alimenté, hydraté et reposé sur les deux premières étapes si bien qu’à mi-parcours, je n’avais aucune analyse rationnelle de ce qui se passait autour de moi. J’avais concentré toute mon énergie et mon temps sur les chiens, qui allaient bien, et est scratché sur un moment d’abattement alors que maintenant avec le recul, je sais que j’aurai pu continuer en m’accordant une bonne pause. J’ai beau savoir que cela s’appelle l’ « expérience », je regrette une erreur aussi basique. Le milieu de la LD est exigeant et demande une rigueur sur tous les aspects.

alaskan,team,francois,pagnoux,finnmark,finnmarkslopet,husky,lgo,grande,odyssee,mavas5

Enfin, je finirai sur un coup de gueule. Parce qu’aujourd’hui cette situation a finalement évolué en une opportunité que j’envisage sous les meilleures hospices, j’en parle plus librement mais je déplore sincèrement le manque de soutien de nos territoires dans l’exercice de notre profession. Je travaille depuis 15 ans sur un site nordique auparavant inexploité. Cette activité a non seulement généré un trafic énorme sur le site avec accompagnateurs raquette et citoyens lambda de par l’attractivité de notre discipline et parce que j’entretiens (seul et quel que soit les conditions) les pistes. Cela a également permis à des structures d’hébergements voisines de diversifier leurs prestations. J’ai déposé en 2010 un projet d’envergure pour développer ce site autour d’activités originales et respectueuses de l’environnement. Dès lors, je n’ai eu que complications, contradictions et oppositions de la part de la collectivité territoriale concernée. Ce projet novateur aurait pu pourtant conforter une attractivité sur cette commune mais rien, aucun soutien, pire …à l’heure où nos territoires cherchent tous les moyens pour se différencier du voisin ! Je précise que je suis le seul musher de la vallée, que nous ne sommes que peu de mushers dans les Pyrénées que nous n’arrivons pas à fournir à la demande. Déçu par cette inertie et ces blocages dignes d’un autre temps, je déménage courant juin pour m’installer sur un site qui a toujours su reconnaitre l’importance de notre discipline dans l’offre touristique et soutenir activement le musher. Je pars donc m’installer dans les Pyrénées Orientales à la station de Font Romeu fin juin. Certes, cela va faire un grand changement mais les chiens seront 100 fois mieux là-bas, le cadre y est idyllique, j’exercerai dans des conditions optimum et j’arrêterai de me battre contre des moulins à vent (en restant poli). 2013 marque donc un tournant pour Alaskan Team et je m’en réjoui d’avance pour les chiens.

Chaque année, nous participons à des courses de longue distance Finnmarkslopet en scandinavie, preuve de notre compétence et de notre implication dans cette activité.

alaskan,team,francois,pagnoux,finnmark,finnmarkslopet,husky,lgo,grande,odyssee,mavas3

Le Husky Siberien te remercie François, merci du temps passé à rédiger cette articles qui je te l’accorde n’a pas du etre simple, car il n’est jamais simple de parler de soit meme.
Maintenant nous te donnons rendez vous sur la Finnmark 1000 ;)!!!

Commentaires

comments

Laisser un commentaire

Swisscool Mushing

swisscool mushing logo

Animaute

Animaute.fr, site de gardiennage de chiens et chats partout en France

Facebook

Facebook du husky sibérien

GLOBE3T

GLOBE 3T fabricant des trottinettes tout terrain Evo et électriques