Appelez nous : 06 27 24 70 02

La mise à bas et les soins aux chiots

mise,bas,chiot,husky

Le délai moyen de gestation est de 63 jours (de 54 à 72 jours après la saillie).

Les signes avant-coureurs de la mise bas (parturition) sont souvent peu perceptibles : changement d’attitude de la chienne, Diminution de l’appétit, etc. Parfois, elle amasse des couvertures ou chiffons comme pour se fabriquer un nid. La vulve est gonflée et peut laisser échapper un écoulement clair. Il arrive que la chienne vomisse. Lorsque sa température rectale descend sous les 38° c’est signe que la mise bas va intervenir sous 24 heures. Si au bout de 63 jours la parturition n’a pas commencé, il est préférable de contacter le vétérinaire.

La mise bas se déroule en 3 phases :

 

-Préparation
La dilatation du col de l’utérus et les premières contractions utérines (non visibles).
La chienne s’agite, semble inquiète ou respirer difficilement. Cette préparation peut durer de 4 à 36 heures.

– Premières eaux et expulsions
Les contractions, utérines et abdominales, s’accentuent et sont à présent visibles. La chienne s’humecte régulièrement la vulve. La poche fœtale se crève et libère les eaux. Expulsion du premier chiot, puis des autres, à intervalles de 30 à 60 minutes. Les chiots se présentent la tête ou le bassin en premier (Une autre position indiquerait un risque de blocage), dans leur poche fœtale que la mère doit déchirer, ou simplement attachés par le cordon ombilical. La chienne lèche alors ses chiots pour les forcer à respirer. Sinon, c’est à vous de provoquer la première respiration en massant énergiquement le chiot dans un chiffon propre.

– Élimination des matières fœtales
Le placenta qui n’entourait pas le chiot est expulsé soit après chaque naissance soit en fin de travail. La mère le mange, ce qui est tout à fait normal, puisque cette ingestion aide à la remise en place de l’utérus (involution) et à la production du lait. Toutefois, si la quantité est trop importante, il est préférable d’en jeter une partie (Risque de vomissement ou de diarrhée)

Dès la fin de la mise bas, les chiots commencent à téter. On peut constater, et jusqu’à plusieurs semaines après la parturition, des écoulements (lochies) marrons.

Toute anomalie dans le déroulement de la mise bas doit faire l’objet de l’aide du vétérinaire dans les meilleurs délais !

Risques de complications

 

– Mauvais placement du chiot.
Ce dernier risque l’étouffement et le blocage de l’utérus, interdisant les autres naissances.

– Contractions insuffisantes
Elles sont dues à une inertie de l’utérus et empêchent l’expulsion.

– Épuisement de l’utérus
Si le nombre de chiots est important, il peut provoquer l’épuisement de l’utérus et donc l’arrêt de la mise-bas.

– Problèmes anatomiques
Un bassin trop étroit, la torsion de l’utérus ou des malformations vaginales peuvent être un obstacle au bon déroulement de la parturition. Le vétérinaire procède alors à une césarienne.

Après l’accouchement, d’autres complications peuvent intervenir :

 

– Déficit en calcium (hypercalcémie), qui peut être du à une carence durant la gestation, à une portée trop importante, etc… Des troubles nerveux apparaissent chez la chienne (tremblements, convulsions, spasmes musculaires…)

– Infection de l’utérus (métrite ou endométrite) Le placenta mal éjecté, ou certaines mauvaises conditions d’hygiène, favorisent ces infections.
Les symptômes en sont une fièvre et des écoulements (Pus, sang) malodorants. Risque de contamination des chiots.

Soins aux chiots nouveaux-nés

 

Si la mère ne peut subvenir à à l’alimentation des chiots, pour des raisons de santé ou en cas de portée trop nombreuse, (la chienne n’a que 8 ou 10 mamelles) il faut utiliser du lait maternisé. On peut également leur donner des substituts de colostrum durant la 1ère semaine.

Si la mère, par inexpérience ou nervosité, n’enlève pas le placenta ou n’aide pas les chiots à respirer, ce sera à vous de le faire. Nous conseillons également de désinfecter le cordon ombilical (Bétadine diluée).

Les chiots et la mère doivent être installés dans un endroit à l’abri des courants d’air et à une température ambiante d’environ 25°.

Éventuellement, veiller à ce que chaque chiot trouve les tétines de la mère. Les chiots doivent se nourrir environ toutes les 2 heures la 1ère semaine.

Une hygiène rigoureuse est nécessaire à la bonne santé et au développement des chiots. Il est donc recommandé de prévoir une « nurserie » facile à nettoyer. Si, au début, c’est la mère qui procède à la toilette des chiots, en leur léchant l’anus et les parties génitales, ces derniers déféqueront ensuite un peu partout, au fur et à mesure qu’ils apprendront à se déplacer.

Pour des raisons de sécurité, il faut éviter que les chiots puissent se promener un peu partout. Par contre la mère doit être libre de ses mouvements, pouvoir aller s’alimenter ou faire ses besoins quand elle le désire.

Commentaires

comments

1 commentaire
  1. bonjours
    j’ai lu beaucoup d’article sur la reproduction du husky mais aucun d’eux ne parlent du nombre de chiot que peu avoir un husky pouvait vous m’éclairait s’il vous plait

Laisser un commentaire

Swisscool Mushing

swisscool mushing logo

Animaute

Animaute.fr, site de gardiennage de chiens et chats partout en France

Facebook

Facebook du husky sibérien

GLOBE3T

GLOBE 3T fabricant des trottinettes tout terrain Evo et électriques