Appelez nous : 06 27 24 70 02

Le résumé de la Grande Odyssée Savoie Mont Blanc 2013

Et voila c’est la fin de cette Grande Odyssée 2013, elle se conclus par la victoire de Jiri Vondrak devant Milos Gonda et notre super français Jean Philippe Pontier.
Podium LGO 2013

classement-general-final-grande-odyssee-2013

Pour vous faire revivre les meilleurs moments de cette LGO, rien de tel que des photos, des interviews et des vidéos.

Merci d’abord à la LGO, Annabel Kam, Isabelle Travadon et Jérôme Lardât pour ses photos superbes, retrouvez son interview ici.

Samedi 12 Janvier

Lgo-grande-odyssee-travadon-pontier-vondrak-husky-samedi-12-5709pf

Lgo-grande-odyssee-travadon-pontier-vondrak-husky-samedi-12-5627pa

Cérémonie d’ouverture à Samoëns  

Le Français Pontier remporte le prologue. Neige et soleil, la météo est fidèle au rendez-vous annuel de La Grande Odyssée Savoie Mont Blanc dont  la  Cérémonie  d’ouverture  a  illuminé  hier,  de  mille  feux,  le  ciel  du  charmant  village haut-savoyard de Samoëns. Un feu d’artifice qui a ponctué le prologue où cours duquel le Français Jean-Philippe  Pontier a  montré  qu’il  n’était  pas  revenu  sur  La  Grande  Odyssée  Savoie  Mont  Blanc pour  faire  de  la  figuration.  Il  s’est  adjugé  cette  première  boucle  de  12  km  dans  la  vallée  du  Haut-Giffre en 20’32’’ en engrangeant 16’’ d’ avance sur le suivant, le Tchèque Miloslav Mikolasek. En fait de prologue, les dix-sept mushers engagés dans la 9è édition de cette  course  exceptionnelle à travers les Alpes ont d’emblée affiché leurs intentions. Le niveau et la préparation des inscrits laissent augurer  d’une  bataille  sans  merci  pour  le  podium  de  ces  11  jours  de  course    durant  lesquels  les concurrents vont cumuler 30.000 m de dénivelée positive. Près de 1000 km d’effort sur 9 étapes qui devraient être avalés à près de 20 km/h de nuit comme de jour. Pour la première fois cette année, cinq mushers engagés dans le nouveau Trophée UMES (Unité de Médecine  de  l’Elevage  et  du  Sport)  sont  plongés  dans    le  grand  bain  de  la  course  de  chiens  de traineau  la  plus  compétitive  d’Europe  en  participant  aux  trois  premières  étapes.  Le  rookie  tchèque Alès Picl s’est imposé dans le prologue avec 1’01’’ d’avance sur le suisse Roland Dubelly.

Dimanche 13 Janvier

Lgo-grande-odyssee-travadon-pontier-vondrak-husky-dimanche-13-6288presse

Lgo-grande-odyssee-travadon-pontier-vondrak-husky-dimanche-13-5973presse

Etape 1 : Les Carroz – Agy – Flaine
 De Gros écarts dès la première étape. Pour la première étape de La Grande Odyssée Savoie Mont Blanc, le musher  tchèque Jiri Vondrak a, d’entrée de jeu, affiché ses ambitions en s’imposant en 3h32’56’’ devant le Français Jean-Philippe Pontier à 2’13’’qui garde son dossard de leader au lendemain de sa victoire dans le prologue. Les 17 mushers engagés dans cette course de près de 1000 km à travers les Alpes et les 5 du Trophée UMES sont donc entrés dans le vif du sujet, aujourd’hui avec une étape de 62 km comportant 3500 m de dénivelée positive et 2900 m de descente. Partis à 11h de la plaine du Lays, aux Carroz à 1075 m d’altitude, devant un large public, les attelages ont évolué à travers des paysages ruraux et boisés avant d’avaler 400 m de dénivelée jusqu’aux Molliets, un passage à 1469 m qui n’était qu’une « mise en bouche » après 12 km de course. L’ascension se poursuivait jusqu’au plateau des Saix, sommet de la station de Samoëns 1600,  au 45è km, avant de se poursuivre sur 10 km jusqu’au col de Pierre Carrée à 1831 m, les mushers bouclant le parcours au cœur de la station de Flaine.
Cette entrée en matière a permis à Pontier et Vondrak de distancer de plus de 38 mn Radek Havrda, le Tchèque déjà deux fois vainqueur  de  l’épreuve et qui, l’an dernier avait,  sur  cette  même  étape,  creusé  un  écart  de  20  mn sur ses poursuivants.

Lundi 14 Janvier

Lgo-grande-odyssee-travadon-pontier-vondrak-husky-lundi-14-6560presse

lgo-grande-odyssee-lardat-travadon-pontier-vondrak-gonda06

Etape 2 : Morillon – Sixt Fer à Cheval – Morillon  
Étape à rebondissements et à la fin c’est Pontier qui gagne. Le Français Jean-Philippe Pontier,  déjà leader au classement général, a mené la deuxième étape de la Grande Odyssée Savoie Mont Blanc à un train d’enfer, malgré les grosses difficultés qu’offrait ce parcours de 77 km. Il boucle les 3800 m de dénivelée positive dont la montée de près de 15 km jusqu’à la Têtepelouse, doublés des 3400 m de descente en 4h45’18’’ soit 2’30’’ de mieux que le Tchèque Jiri Vondrak qui  lui  aussi  est  venu  pour  prendre  sa  revanche  sur  son  abandon  de  l’an  dernier.  Le  Slovaque  Milos
Gonda, deuxième l’an dernier devant Pontier, affichait 4’35’’ de retard à l’arrivée d’une course intense. Au classement général Pontier affiche 3’21’’ d’avance  sur Vondrak.  Le Français s’est en effet très vite échappé après le départ de Morillon en direction de la vallée du Giffre jusqu’à Sixt Fer à Cheval. Il est ensuite rattrapé par le Tchèque Radek Havrda, vainqueur l’an dernier qui ne parvient pas à maintenir le train qu’impose l’homme du Tarn. Vondrak prend un moment la tête après le col de la Pierre carrée mais ne  résiste  pas  à  la  puissance  de  l’attelage  de  Pontier  qui  termine  en  vainqueur.  Parviendra-t-il  à maintenir  ce  rythme  sur  les  9  étapes  que  compte  cette  course  de  près  de  1000  km  et  30  000  m  de dénivelée positive ? Rendez-vous est pris demain à 10h30 à Sommand pour un nouveau run de 62km un peu moins exigeant.

Mardi 15 Janvier

Lgo-grande-odyssee-travadon-pontier-vondrak-husky-Mardi 15-6869

Lgo-grande-odyssee-travadon-pontier-vondrak-husky-mardi-15-6915presse

jeromelardat-lgo2013-mardi-15-6949presse

Etape 3 : Sommand—Praz de Lys – Sommand
Victoire du tchèque Jiri Vondrak à Praz de Lys – Sommand. En gagnant la 3è étape de La Grande Odyssée Savoie Mont Blanc, le Tchèque Jiri Vondrak souffle au Français Jean-Philippe  Pontier  le  maillot  de  leader  au  classement  général.  Vondrak  boucle  l’étape  en  3h01’17’’avec  3’35’’  sur  le Français Daniel Juillaguet. Seul musher à avoir fait toutes les éditions de cette course mythique de près de 1000 km à travers les Alpes, ce Jurassien a su tiré parti de la belle poudreuse qui est tombée toute la nuit dernière sur la trace  de  62  km.  Partis  du  plateau  de  Sommand  dans  des  tourbillons  de  neige,  les  17 mushers  ont  entamé  leur course    par  la  forêt  d’Irma  et  le  domaine  nordique.    L’épreuve  de  ce  jour  était  moins  éprouvante  que  les  deux précédentes, les dénivelés positives et négatives s’élevant à 2800 m chacun.  Plusieurs attelages ont néanmoins du s’accrocher dans la pente soutenue en direction de la combe sauvage de Gron. Cette  belle  neige  n’a  pas  fait  l’affaire  de  tous  les  mushers,  Pontier  qui  termine  5ème  de  l’étape  et  désormais deuxième  au  classement général trouvant la neige très collante  et  pesante  tandis que  Jack  Gaspard  s’est  déclaré enchanté par « la beauté des paysages et la belle glisse de la journée ».
Le  pyrénéen  François  Pagnoux  s’est  adjugé  le  Trophée  UMES    qui  se  courrait  sur  les  trois  premières  étapes  en 14h57’18’’ devant le Tchèque Alès Picl.

Mercredi 16 Janvier

Lgo-grande-odyssee-travadon-pontier-vondrak-husky-mercredi-16-7725presse

jeromelardat-lgo2013-mercredi-16-7660presse

Etape 4 : Praz Sur Arly – Flumet – Crest Voland

Pontier reprend le maillot jaune. A  la  faveur  d’une  très belle  étape  de  59  km  entre  Praz  sur  Arly et  Crest  Voland, sous un  chaud  soleil hivernal, Jean-Philippe Pontier a repris la tête du classement général de La Grande Odyssée Savoie Mont Blanc, grâce à  sa deuxième victoire d’étape. Pour avaler les 2800 m  de dénivelée positive et 2600 de négative dans une poudreuse profonde et un paysage magnifique le Français a mis 3h 37’ 56’’ soit 1’32’’ de  mieux que  le  Tchèque  Radek  Havrda, déjà  vainqueur  de  deux  éditions de  cette  course  mythique  à travers les Alpes. Dès le départ, les chiens du Français en voulaient, permettant à leur musher, parti le 5ème avant dernier, de remonter tous les attelages devant lui. Le Français Daniel Juillaguet a lui aussi fait une très belle course, comme la veille et termine sur la 3ème marche du podium en 3h40’47’’. En revanche, le Tchèque Jiri Vondrak, leader au classement général au départ du front de neige de Praz sur Arly, était moins à l’aise sur cette belle trace de haute montagne.

Cette  4ème  étape  a  donné  aussi  le  coup  d’envoi  du  Trophée  Grande  Odyssée  auquel  participent 9 mushers dont plusieurs été aussi au départ du Trophée UMES. Cette première étape a été remportée par Romain  Grenier devant  Alex Bringard. Ces Trophées de  trois étapes  permettent  à  des mushers qui ne sont pas tout à fait prêts pour la grande épreuve de s’aguerrir.

Jeudi 17 Janvier

jeromelardat-lgo2013-jeudi-17-7977presse

Lgo-grande-odyssee-travadon-pontier-vondrak-husky-jeudi-17-7930presse

Etape 5 : Les Saisies – Notre Dame de Bellecombe  L’excès de neige écourte le tracé du jour. Après sa contre performance d’hier, le Tchèque Jiri Vondrak a réaffirmé volonté et potentiel de figurer sur le podium de la 9é édition de La Grande Odyssée Savoie Mont Blanc  en enlevant en 2h46’22’’ la 5 étape de cette course de chiens de traineau à travers les Alpes. Il devance de 2’02’’ le Français Jean-Philippe Pontier toujours leader au classement général. Partis des Saisies, à 9 h dans un froid de loup, les 17 concurrents de cette épreuve de près de 1000 km ainsi que les 9 mushers engagés dans le Trophée Grande Odyssée, n’ont fait que 38 km ce matin car une boucle de 15 km autour du  col de Véry était totalement impraticable du fait des quantités de neige tombées dans la nuit. « Je poursuivais Miloslav Mikolasek et je me suis enfoncé dans de la poudreuse jusqu’aux cuisses. J’ai failli perdre le traîneau » raconte Jimmy Pettersson, 7è au classement général. Le trio de tête au général, complété de Vondrak et du Slovaque Milos Gonda, maintient son avance de près d’une heure sur le reste du peloton. A noter que le Slovaque vient de courir plusieurs étapes avec seulement 9 chiens alors que Pontier a pris tous ses départs avec dix chiens. Stratégie ou contrainte car certains de ses chiens ont besoin de repos pour la seconde partie de La Grande Odyssée Savoie Mont Blanc ? Réponse dans les  prochaines étapes. Romain  Grenier  a  profité  de  la  trace d’aujourd’hui  pour  conforter  sa  place  de  leader  du  Trophée  La Grande Odyssée.

Vendredi 18 Janvier

Lgo-grande-odyssee-travadon-pontier-vondrak-husky-vendredi-18-8397presse

Lgo-grande-odyssee-travadon-pontier-vondrak-husky-vendredi-18-8581presse

Etape 6 : Megève – Les Saisies  
 Le Tchèque Vondrak remporte l’étape et reprend la tête au général. Au jeu du chat et de la souris sur le podium de La Grande Odyssée Savoie Mont Blanc, c’est le Tchèque Jiri Vondrak qui a gagné aujourd’hui la 6è étape entre Megève et Les Saisies et le maillot de leader  au classement  général  au  détriment  du  Français  Jean-Philippe  Pontier.  Celui-ci    n’a  pas  réussi  à  contenir l’échappée du nouveau maillot rouge qui affiche désormais 4’06’’ d’avance sur son rival. Il a mené à vive allure la trace de ce jour de 49 km à travers les passages forestiers du Mont d’Arbois et  dans les grands espaces  à  quelques  encablures  du  Mont  Blanc.    Partis  de  l’altiport  de  Megève  à  1469  m,  les  17 concurrents avaient au menu du jour 2000 m de dénivelée positive et 1900 m de descente pour terminer au  centre  du  village  des  Saisies  à  1647  m  en  2h25’40’  pour  Vondrak  devant  son  compatriote  Radek Havrda et le Slovaque Milos Gonda qui n’a couru qu’avec 8 chiens.  A l’arrivée de Jack-Gérard Gaspard, 12è, une belle ovation lui a été faite par le public pour fêter ses 60 ans et sa 5è Grande Odyssée Savoie Mont Blanc. Il racontait avec fierté avoir doublé sur l’étape Grégory Coffre de … plus de 40 ans son cadet. Sur le Trophée Grande Odyssée, Romain Grenier a survolé l’épreuve en remportant les trois étapes en 10h42’50’’ devant l’autre Français Alex Bringard, tandis que le plus jeune musher de la course, Grégory Coffre, 19 ans termine à une très belle 5è place sur les 9 concurrents. 

Samedi 19 Janvier

Lgo-grande-odyssee-travadon-pontier-vondrak-husky-samedi-19-8914presse

Lgo-grande-odyssee-travadon-pontier-vondrak-husky-samedi-19-9021presse

Etape 7a : Val Cenis Lanslebourg –  Val Cenis Lanslebourg  
La Grande Odyssée Savoie Mont Blanc dans la Lombarde sibérienne. Dans un blizzard sibérien et des bourrasques de neige tourbillonnantes, les 17 attelages de La Grande Odyssée  Savoie  Mont  Blanc  ont  pris  le  départ  de  la  première  partie  de  l’étape  7  à  la  suite  des  9 concurrents du Trophée Haute Maurienne Vanoise. Un trajet raccourci de quelques kilomètres par rapport aux 60 km prévus à cause de La Lombarde, ce vent violent venu d’Italie qui balaye le col du Mont Cenis et  descend  sur  la  station  du  Val  Cenis  Lanslebourg.  Face  à  cette  météo  glaciale  et  dangereuse,  la direction de course a modifié le parcours et supprimé la montée à la base polaire, à 2050 m d’altitude. Les vents y soufflaient à 100 km/h et les risques d’avalanche réels. Cette  demi  étape  semble  avoir  réussi  au  suédois  Jimmy  Pettersson dont  les  chiens  « sont  en  super forme » mais le Tchèque Jiri Vondrak, le leader au classement général ne s’est pas laissé distancer. En revanche, le Français Jean-Philippe Pontier, deuxième  au classement général, semblait moins à l’aise sur ces traces très enneigées  où des congères se sont accumulées sur certaines portions du trajet comme autant d’obstacles à éviter. La seconde partie de cette étape part à 8 h ce dimanche matin du centre du village, mais l’itinéraire ne sera définitif qu’une heure avant le départ, au vu de la météo. Aucune information sur les temps de course n’est fournie à mi étape.

Dimanche 20 Janvier

Lgo-grande-odyssee-travadon-pontier-vondrak-husky-dimanche-20-9234presse

jeromelardat-lgo2013-dimanche-20-9264presse

jeromelardat-lgo2013-dimanche-20-9279presse

Etape 7b : Val Cenis Lanslevillard  – Val Cenis Lanslevillard  
Le Tchèque Vondrak s’échappe. A l’issue de la seconde demi étape de Val Cenis Lanslebourg, le Suèdois Jimmy Pettersson a remporté en 7h 13’57’’ cette 7 ème   étape dont le trajet a du être modifié deux fois compte tenue des conditions météo. Longue au total de 140  km,  cette  étape  a  donné  lieu  à  une  belle  bagarre  en  tête  de  course,  entre  les  six  premiers  au  classement général. C’est la première fois que ce jeune charpentier venu du nord de la Suède monte sur le podium. Tout au long des deux parcours, il a résisté aux assauts répétés du Tchèque Jiri Vondrak qui monte sur la seconde marche du podium  et  renforce  sa  place  de  leader  au  classement  général.  Il  affiche  désormais  29’27’’  d’avance  sur  son concurrent  direct,  Jean-Philippe  Pontier  qui  a  du  dropper  un  de  ses  dix  chiens  à  mi  étape  et  a  terminé  7 ème   en 7h46’53’’.
Malgré de belles performances au cours des 4 dernières étapes, le Tchèque Radek Havrda, vainqueur l’an dernier ne
parvient  pas  à  rattraper  son  retard  du  premier  jour.  En  revanche,  l’écart  entre  le  2 ème   et  le  3 ème   au  classement général, le Slovaque Milos Gonda, s’est réduit de près de 10’ ouvrant un nouveau suspens pour le podium final. La  1ème  étape  du  Trophée  Haute  Maurienne  Vanoise,  dont  le  parcours  était  de  près  de  30  km  plus  court  a  été enlevée par Stéphane Lépine devant Arnaud Herman.

Lundi 21 Janvier

JérômeLardat-LGO-grande-odyssee-travadon-pontier

Etape 8 : Bessans – Sardières – Bramans
Rémy Coste vainqueur à Bramans. Des milliers de  spectateurs étaient venus assister, lundi  après-midi, au  départ  en  ligne  des 17 concurrents de La Grande Odyssée Savoie Mont Blanc donné sur l’immense espace nordique de Bessans. Un spectacle impressionnant, précédé  du  départ  des  9  concurrents  du  Trophée  Haute  Maurienne  Vanoise.  Ce  départ  en  ligne  a  mis  tous  les mushers à égalité face aux 81 km pour les premiers et 53 km pour les seconds et c’est Rémy Coste qui a été le plus rapide  dans  cette  neige  abondante,  parfois  collante  et  souvent  tourbillonnante  sous  l’effet  des  rafales  de  vent.
Couvrant en 4h36’17’’, il devance de 1’50’’, le Suédois Jimmy Pettersson. Le classement général reste inchangé avec le Tchèque qui confirme son leadership  face au Français Jean-Philippe Pontier. En revanche, Daniel Juillaguet l’autre Français qui fait une très belle performance a perdu sa 5è place au profit du jeune suèdois. A  l’issue  du  parcours  qui  a  traversé  l’ensemble  des  villages  de  la  vallée  de  Bonneval  à  Bramans,  en  passant  par Termignon  et  Sollières,  certains  mushers  ont  eu  la  surprise  de  devoir  se  plier  à  un  contrôle  antidopage.  Une première mondiale dans le monde du mushing. (voir flash info par ailleurs). Le Trophée Haute Maurienne Vanoise a été remporté haut la main par Stéphane Lépine qui boucle les 3 jours de course en 8h57’10’’ soit  1h15’59 d’avance sur le 2è Arnaud Herman.

Mardi 22 Janvier

lgo-grande-odyssee-lardat-travadon-pontier-vondrak-gonda04

jeromelardat-lgo2013-0322presse

jeromelardat-lgo2013-0298presse

Etape 9a : Aussois – Bonneval – Base Polaire
Le suspens pour le podium reste entier
Pour cette ultime et 9ème étape qui se court en deux parties avec un bivouac à la base polaire au col du Mont Cenis, la météo était au rendez-vous. Le départ d’Aussois pour une demi étape de 86 km a été donné à 15 h sous un beau soleil et un grand ciel bleu. La trace a conduit les 17 concurrents sur le plateau des Arponts avant de redescendre vers Sardières, puis Termignon. Ce parcours permet aux mushers de sillonner toute la vallée par Bessans et jusqu’à Bonneval puis au dessus jusqu’au ravissant hameau de l’Ecot. L’ensemble du massif de Haute Maurienne Vanoise est très enneigé, permettant d’offrir une belle glisse aux attelages et un paysage magnifique. Dès les premiers kilomètres, la lutte était serrée entre les trois concurrents pour le podium. Le Slovaque Milos Gonda tenta à plusieurs reprises une échappée, mais Jean-Philippe Pontier qui le devance de 4’18’’ au classement général est longtemps resté dans sa trace. Finalement Gonda est arrivé en tête au bivouac avec une petite avance sur le Français tandis que le leader Jiri Vondrak, 3ème au col, garde son avance confortable à la veille du dernier tronçon.
Après une courte nuit sous tente et les soins apportés aux chiens sans l’aide des handleurs, les concurrents de La Grande Odyssée Savoie Mont Blanc devront avaler une dernière tirée de 88 km de la base polaire jusqu’à Bessans, puis Lanslevillard, Termignon et retour vers le fond de vallée pour franchir la ligne d’arrivée au pied du télésiège de la Ramasse au coeur de Val Cenis Lanslebourg.

Mercredi 23 Janvier

lgo-grande-odyssee-jerome-lardat-isabelle-travadont-pontier-bivouac

lgo-grande-odyssee-jerome-lardat-isabelle-travadont-pontier-bivouac1

lgo-grande-odyssee-jerome-lardat-isabelle-travadont-pontier-bivouac2

Etape 9b : Base Polaire – Termignon – Val Cenis Lanslebourg

Le Tchèque Jiri Vondrak remporte la 9ème Grande Odyssée Savoie Mont Blanc. Jusqu’aux derniers kilomètres de cette course haletante de près de 1000 km à travers les Alpes, le classement final de La Grande Odyssée Savoie Mont Blanc est resté ouvert. Le Tchèque Jiri Vondrak termine sur le plus haute marche du podium en 42h22’39’’, ayant réussi à maintenir une partie de l’avance cumulée sur l’étape de Megève-Les Saisies et surtout lors de l’étape 7. En revanche, le Français Jean-Philippe Pontier n’est pas parvenu à soutenir le train d’enfer qu’a imposé, sur le dernier tronçon de cette ultime étape, le Slovaque Milos Gonda qui termine premier à Val Cenis-Lanslebourg, terme de la 9è étape en 4h17’11’’. Il s’octroie ainsi la deuxième marche du podium avec 6’19’’ d’avance sur le Tarnais.
« Ce n’est qu’à une trentaine de kilomètres de l’arrivée que j’ai vraiment cru à la victoire » avouait Jiri Vondrak, tout heureux et ému d’avoir mené une si belle course. Il a ravi le maillot de leader à Pontier lors de la 3è étape, puis celui-ci a de nouveau endossé la chasuble rouge sur les 4è et 5è étapes avant de céder du terrain en Haute Maurienne Vanoise. « La dernière étape a été très très difficile » avouait Milos Gonda, visiblement éprouvé par l’effort tandis que Jean-Philippe Pontier ne parvenait pas à cacher sa déception de n’être pas parvenu à défendre cette 2è place qu’il espérait encore acquise à l’arrivée de la dernière demi-étape, à la Base Polaire. Le déroulement de cette 9 è édition de La Grande Odyssée Savoie Mont Blanc a été d’une grande intensité et le suspens a duré jusqu’à la dernière minute, car les mushers sont de mieux en mieux préparés à cette épreuve unique dans le monde. 

La plus belle histoire de cette odyssée

Il a beau être en bas du classement, Edmond Schoemacher, un hollandais de 49 ans qui s’est entiché de mushing en 2001 s’accroche avec l’énergie de quelqu’un qui a décidé d’aller au bout de son défi. L’an dernier, il s’était engagé dans la Finmark loppet (500 km) mais n’avait pas terminé. Pas découragé pour autant, Edmond, aidé de sa femme Mascha, handleuse et de sa petite fille Luna, 7 ans, a continué à s’entraîner, sur terrain plat, au sud d’Anvers où la famille est installée. A l’automne, Edmond continue à s’entrainer avec constance, mais fait part de son manque de motivation à Mascha. « Il faudrait que je m’inscrive à une course. Ce serait une bonne raison de renforcer le programme d’entraînement » dit-il un soir de novembre dernier. « Les courses scandinaves sont belles mais c’est un long voyage » raconte sa handleuse qui lui rappelle que le 12 janvier, il y a le départ de La Grande Odyssée Savoie Mont Blanc en France. « Nous n’avions pas trop d’idées sur cette course. On s’est préinscrit sans être sur de la faire et on a longtemps hésité. Finalement,  on s’est inscrit le 6 décembre. Il y a fallu convaincre la direction de course et tout préparer en un mois » poursuit Mascha, enthousiasmée par l’état d’esprit de la course.
Soutenu par la Fédération Belge de Mushing, Edmond s’aligne au départ des Carroz sans avoir une idée exacte de ce qui l’attend. La première étape est très difficile. Ces chiens peinent. Lui aussi. Dès la première montée jusqu’aux Molliets l’attelage cale. « Un des chiens est en surchauffe et doit être mis dans le traîneau. Deux fois les chiens grimpent jusqu’à mi pente puis se laissent entrainer par le poids du traineau » poursuit cette grande blonde énergique. Finalement la troisième tentative est la bonne et Edmond termine le parcours de 62 km dont 3500 m de dénivelée positive complètement épuisé. « Je n’arriverai jamais à marcher demain » dit-il à son équipe. Mais au départ des Morillons, Edmond et ses chiens sont au départ, malgré les 2h55’ de retard sur le premier.
Une semaine plus tard, en Haute Maurienne Vanoise, dans la tempête qui enveloppe le Val Cenis, Edmond est toujours en course, fatigué mais heureux d’être à tous les départs malgré ses 12h 25’47 de retard sur le premier.  Et il n’est plus dernier, c’est Jean-Marc Tatu qui est désormais lanterne rouge.
Accéder au site de la Grande Odyssée
L'odyssée d'Isabelle Travadon
L'odyssée 2013 au complet
Les details de la LGO
Site Jerome Lardat

 

Commentaires

comments

Laisser un commentaire

Swisscool Mushing

swisscool mushing logo

Animaute

Animaute.fr, site de gardiennage de chiens et chats partout en France

Facebook

Facebook du husky sibérien

GLOBE3T

GLOBE 3T fabricant des trottinettes tout terrain Evo et électriques